Posted by on oct 16, 2012 in Blog | 0 comments

C’est vrai. Nous devons tout à Tarzan. Et d’abord d’avoir révolutionné la représentation d’Adam et Eve. Car lui, dans le jardin d’Eden, ne se serait pas contenté d’offrir une pomme. Ce constat simple et froid, limpide, nous met sur la piste des lianes et de la chaleur moite de la jungle luxuriante et explosant de vie. La canopée des désirs face à l’unique arbre fruitier d’un jardin solitaire et rectangulaire, voilà ce que n’aurait accepté Tarzan sans pousser son cri tropico-nietzschéen.

Voilà l’édito d’Echange et Eux. Non une pomme pour unique salut, mais tous les fruits, tous les fruits que la Terre peut donner. Nous nous levons en hurlant dans une galaxie arboricole sous une pluie torrentielle de fruits de toutes sortes. Ce modeste site est à votre convenance, l’alambic aléatoire de nos jours les moins mouvementés, n’ayant pas le temps d’écrire d’ordinaire.

Bonne visite et n’hésitez pas à partager vos cocktails de fruits les plus fous !

Post scriptum : « merci Tarzan »